Comprendre et connaître ma communauté sur les réseaux sociaux

Qu’est ce qu’une communauté ?

Votre communauté est l’ensemble des personnes qui suivent un ou plusieurs de vos profils sur les réseaux sociaux. C’est donc l’ensemble de personnes susceptibles de lire les contenus que vous allez publier sur les réseaux sociaux. Parmi tout ces fans, on en retrouve plusieurs types sur chaque plateforme :

  • Les actifs, qui s’engagent régulièrement à travers vos publications. Il rédigent des commentaires, donnent un “like” un “+” ou autre forme de réaction à vos publications. Les actifs réagissent régulièrement à vos publications, il s’agit donc du cœur de votre communauté , atteignables facilement.
  • Les passifs eux, suivent vos publications mais ne participent que rarement. Néanmoins, ils voient régulièrement s’afficher vos publications sur leurs écrans. Pour gagner en efficacité il est intéressant de comprendre : pourquoi les actifs n’interagissent pas avec vos contenus ?
  • Enfin les inactifs, qui ne voient plus vos contenus. A cause d’un algorithme, ou parce qu’ils ne souhaitent plus les voire (ils ont pu être déçus de vos contenus, et ont demandé à Facebook de les masquer). Si vos contenus sont de qualité, vous aurez peu d’inactifs. Il est cependant très important de repérer quel contenu fait passer un membre de votre communauté dans la case inactif.

Comme vous l’imaginez, une bonne communauté comporte le plus de membres possible avec la plus faible proportion d’inactifs. De plus, le taux d’inactifs diminue également la portée de diffusion de vos contenus (plus de détail dans cet article). Dans la plupart des stratégies social media (lien article social média), vous allez donc chercher à engager un pourcentage maximum de votre communauté. Vous chercherez alors à avoir un maximum d’actifs, car plus votre communauté est grande et active, plus il vous est facile de leur diffuser des contenus.

Il ne faut pas pour autant se désintéresser de vote communauté passive. Même si elle ne s’exprime pas, elle génère tout de mêmes des informations intéressantes à travers les divers modules de statistiques des réseaux sociaux. Ainsi l’étude du nombre d’affichage comparé au nombre de vues ou de réactions de chaque contenu vous donne votre marge de progression.

Comment créer sa communauté ?

  • Le recrutement naturel de fans

Dans le cas d’un office de tourisme ou d’une marque de l’industrie Outdoor, un grand nombre de “Fans” sont acquis “naturellement”. Naturellement car vous n’avez mené aucune action pour les recruter. Ils ont décidé par eux-même de vous suivre, car ils aiment votre destination ou votre marque. Il faut donc comprendre que ces “Fans” attendent généralement deux choses. 1) Signifier à leur entourage qu’ils s’identifient à votre marque ou votre destination. 2) Rester informés de l’actualité de votre marque ou destination. En étudiant cette base de fans, vous saurez donc comment vous adresser à eux pour atteindre les objectifs de votre stratégie social media.

  • Les actions de recrutement de vos fans

Votre nombre de “fans naturels” est donc limité à ceux qui ont l’idée de suivre vos profils sur les réseaux sociaux. Pour les autre,s il y’a deux typologies de recrutement :

  1.  Les fans à qui il va falloir leur donner l’idée de vous suivre, car ils se reconnaissent dans votre marque mais n’ont pas pensé à vous suivre. Pour cela, vous devez être vus sur les réseaux sociaux. Vous pouvez donc, moyennant finances, « booster » des contenus comme le propose Facebook. Une grande qualité de vos contenus vous permettra également un affichage sur les fils d’actu de fans potentiels. Notamment grâce aux partages de vos contenus par votre communauté.
  2.  Les individus plus ou moins indifférents à votre marque ou destination mais qui vont trouver un intérêt à vous suivre sur les réseaux sociaux. Pour ces derniers, c’est votre réputation et la qualité de vos contenus qui fera augmenter la taille de votre communauté.

On peut par exemple parler de la campagne Facebook Oasis “Be Fruit” qui a généré un très grand nombre de fans Facebook pour la page Oasis. Pas parce que les fans aimaient les produits, mais parce que les personnages créés par Oasis et leur histoire donnaient envie d’en savoir plus.

Créer une émulation autour de vos contenus, comme du story telling, peut-être très intéressant. Pour une station de ski, on peut par exemple imaginer le suivi d’un guide de montagne dans ses différentes sorties… On voit également souvent les #photodujour. C’est la logique des séries TV, il faut donner envie à vos fans potentiels de vous suivre pour connaitre la suite.

Apprendre à connaître vos fans et les contenus qui les engagent

  • Qu’est ce qu’un bon contenu ?

Un bon contenu est un contenu qui vous permet d’atteindre les objectifs de votre stratégie social media. Si votre objectif est de vendre vos produits, c’est donc le contenu qui occasionnera le plus grand taux de conversion en fin de tunnel de vente. Si votre objectif est d’informer, c’est donc le contenu qui aura le plus grand taux de vues. Selon votre objectif, il faudra fixer un indicateur de performance qui vous permettra d’évaluer chaque contenu.

Dans le cas d’une marque de l’industrie Outdoor, votre objectif peut-être de travailler votre image de marque. Vous allez donc publier régulièrement des images qui mettent en scène vos produits. Pour savoir si vos contenus sont de qualité, il faudra alors évaluer la portée de vos publications par rapports au nombre de fans, et le nombre de réactions de vos fans par rapport à cette portée (le taux d’engagement). Plus ce taux est grand, plus votre audience s’est approprié votre contenu et donc plus il est de qualité.

Autre exemple, le nombre de partage de vos publications. Il vous indiquera combien de personnes se sont reconnues au travers de la mise en scène que vous leur avez proposé. Plus vous aurez de partages, plus vous aurez touché votre cible efficacement. De plus, dans le cadre de votre stratégie marketing, cela vous donnera également des pistes pour améliorer la production de vos contenus destinés à travailler votre image de marque.

  • L’essai-erreur

Pour créer les formats de contenu qui vous permettront d’atteindre votre objectif, la méthode la plus simple -mais souvent la plus longue- est d’essayer. En évaluant chaque contenu selon ces différents paramètres, vous allez donc de plus en plus facilement atteindre vos objectifs.

Dans le cas d’une destination touristique qui cherche à augmenter la fréquentation de sa station, il existe bon nombre de solutions pour mettre en avant votre marque de territoire. Vous pouvez travailler l’intrigue, en publiant des photos de lieux insolites à venir découvrir sur votre territoire ; Vous pouvez partager les contenus de vos acteurs qui vantent la qualité de leurs prestations ; Vous pouvez publier des vidéos qui dévoilent l’ambiance de jour, de nuit, sur les pistes, dans les alpages… Ce n’est pas le nombre d’opportunités qui manque pour atteindre vos objectifs ! Il faudra en revanche en tester plusieurs avant de trouver les contenus les plus efficaces.

Si toutefois vous voulez aller plus vite : La méthode simple et rapide est de faire appel à un professionnel qui connaît déjà l’étendue des possibilités de format sur les réseaux sociaux et saura vous aiguiller rapidement 😉

Évoluer avec votre communauté :

Sur les réseaux sociaux tout évolu vite, les formats de contenu qui performent un jour, échoue parfois quelques semaines plus tard. Pour rester efficace, il faut donc sans cesse faire des relevés statistiques et remettre en cause vos acquis. Pour ma part, j’utilise un tableau excel dans lequel je reporte les statistiques de chaque publications. Cela me permet de suivre précisément l’évolution des statistiques qui m’intéresse au jour le jour. En adoptant cette méthode vous constaterez régulièrement des changements de comportement de vos fans.

Ces changements peuvent venir, d’une modification de l’algorithme de Facebook (pour cela aller sur des blog spécialiser qui informe de ce genre d’évolution). Mais également à une lassitude de la communauté envers vos contenus ou encore un changement de saison et donc des centres d’intérêts de vos lecteurs etc… Il y’a des multitudes de raisons qui transforme votre audience. Il faut donc rester attentif à ces évolutions et savoir essayer de nouveaux contenus, ou réessayer des contenus qui n’avait pas fonctionné… Ce afin de renouveler vos connaissances et habitudes, rester focaliser sur votre ROI (Retun On Investment) et conserver une audience de qualité.

Toute les réponses à vos questions dans les commentaires

 

2018-02-06T07:43:57+00:00

JEAN-JÉRÔME DANTON

LE MARKETING 360°

Le marketing et la communication 360° sont plus interactif avec votre environnement. Ils ont pour principe d’utiliser tous les vecteurs de communication accessible : online et offline. La démarche à 360° est une construction du marketing, et de la communication qui exploite toutes les ressources disponible de la marque de manière structurée et cohérente. Autrement dit, l’objectif est d’identifier et de coordonner l’ensemble de ces ressources et des vecteurs, de façon à intégrer le tout dans une seule logique stratégique.

MA MÉTHODOLOGIE

Lorsque je travail avec vous je procède donc par étape, premièrement, je découvre le puzzle : j’analyse et catégorise vos objectifs, votre environnement et vos moyens. Ensuite j’imagine le puzzle : je détermine quelle combinaison de  moyens va vous permettre d’atteindre vos objectifs. Enfin j’assemble avec vous le puzzle : je vous propose une structure et une organisation pour que le puzzle s’emboîte dans les meilleures conditions.

Mes dernières réalisations

Mes conseils digitaux